Les enfants polonais

Parmi les premiers Polonais résistants internés à Auschwitz se trouvaient des adolescents. Au cours de l’année 1941, par exemple, près de 400 adolescents garçons sont arrivés à Auschwitz. À partir d’avril 1942 on vit arriver aussi des adolescentes de moins de 18 ans.
C’est à la fin de novembre 1942 que commencent à arriver des enfants avec leurs parents déportés de la région de Zamosc d’où les Polonais ont été chassés par les Allemands qui voulaient établir dans cette région une colonie germanique.

Les enfants juifs de Zamosc ont été assassinés à Belzec et à Sobibor où arrive en février 1943 un train chargé de 500 cadavres d’enfants qui a particulièrement frappé les cheminots témoins polonais. Certains Polonais non juifs furent jugés dignes d’être germanisés, ceux jugés dignes d’être les esclaves des Allemands furent envoyés dans le Reich, les autres, dont 119 enfants, furent envoyés à Auschwitz. 91 de ces enfants sont morts dans le camp. Les garçons ont été assassinés par des injections de phénol dans le cœur. La plupart des filles sont mortes du typhus à Birkenau au cours de l’année 1943.

Il est également arrivé à Auschwitz des enfants et adolescents polonais de Varsovie après l’insurrection d’août 1944 : 684 enfants et 750 adolescents. On peut encore visiter à Birkenau le Block 13 (Block des enfants) du secteur BIa du camp des femmes orné de dessins où les filles de Zamosc (enfants et adolescentes) et les filles et garçons de Cracovie ont été internés avec leurs mères.

Parmi les condamnés à mort du Tribunal d’exception du Block 11, au camp principal, se trouvaient des enfants polonais, surtout accusés de vols de nourriture.