Boris KOBE

Boris Kobe (1905-1981) est un architecte et peintre slovène qui a été déporté politique dans le camp de concentration d'Allach, un sous-camp de Dachau, près de Munich, en Allemagne.
Les cartes réalisées à Allach par Kobe, l’ont probablement été après la libération du camp par les forces américaines de la 42e division d'infanterie Rainbow en avril 1945.

Les images de ce montage sont des reproductions des cartes originales.

Cet ensemble de cartes représente un résumé visuel de la vie dans un camp de concentration, dont le fil conducteur est constitué des séquences tragiques et humiliantes vécues par Kobe, épicées d’un humour au gout amer.

Ces cartes sont une forme de mini chronique du crépuscule de l'humanité provoqué par le nazisme, qui considérait l’être humain, et donc l'artiste lui-même, comme un simple numéro.
Après la guerre, Kobe a témoigné de son expérience dans les camps. Il a été un architecte slovène majeur. Un de ses projets était la restauration du château de Ljubljana avec le célèbre architecte Ple?nik.

Tout comme La carte XXI représente la libération, le drapeau slovène, et une pierre tombale en flammes marquée Allach, il ne faut pas rechercher de signification occulte dans ces cartes. Elles doivent être vues comme une retransmission de la mémoire dramatique de la vie horrible dans les camps de concentration nazis ; ainsi, la représentation de certaines personnes qui ont eu des positions de pouvoir tels les kapos du camp.

La vision artistique du thème macabre de la danse traditionnelle est au centre de cette œuvre, qui met l'accent sur le phénomène de la violence comme étant le plus grand mal de l'histoire européenne du 20e siècle.

Les cartes ci-dessous ont été établies avec des images doubles : on peut donc ne pas les regarder « dans le bon sens » puisqu’il existe une section inversée. Les deux points de vue sont présentés ci-dessous. On trouvera donc deux cartes avec le même chiffre romain pour chacune des scènes vécues au camp de travail d’Allach.

L'ensemble original des cartes se trouve dans les Archives de la République de Slovénie.

 Voir les cartes de  Boris KOBE