Robert Clary

 Né le 1er mars 1926 à Paris, Robert Clary (de son vrai nom Robert Max Widerman) est un acteur américain d'origine française. À l'âge de douze ans, il commence une carrière de chanteur à la radio française.
A quatorze ans, il s'inscrit dans une école d'art à Paris, mais deux ans plus tard son éducation est brutalement écourtée par le bellicisme d'Hitler.
Robert était le plus jeune des enfants de sa famille.
En septembre 1942, il est incarcéré à Drancy, puis déporté à Buchenwald (matricule A-5714 tatoué à son bras) avec 12 autres membres de sa famille. Ses parents et ses quatre frères et sœurs, sont tragiquement assassinés par les nazis. Robert fut le seul survivant, libéré en avril 1945.

Il réalise ses premiers enregistrements de chanteur en 1948, puis migre vers les États-Unis en octobre 1949.
Il fait carrière en France et aux États-Unis.
Ses compétences comiques sont rapidement reconnues par Broadway, où il est apparait dans plusieurs comédies musicales populaires.
Clary n’a pas parlé de sa vie dans la shoah pendant 36 ans. Au début des années 1980, ne supportant plus les propos négationnistes en vogue, il commence à donner des conférences et témoigne des horreurs qu’il a vécues. Il participe au film Shoah fait pour la télévision, et tourne « Remembrance of Love » avec Kirk Douglas en 1982, en 1984 il joue dans « Robert Clary A5714 : A Memoir of Liberation »
Il prend sa retraite en 2001, et publie son autobiographie : «De l'holocauste à Papa Schultz». Bien qu'il n’apparaisse plus beaucoup en public, il continue à exercer son premier amour, la peinture. Dans une interview avec Steven Spielberg pour l'atelier de l'acteur sur la chaîne Bravo, Robert Clary résume sa vie par ces mots: « Je ne me vois pas comme les autres me voient ... Je ne suis pas une idole ... juste un homme qui essaie de vivre sa vie, avoir des amis et prendre le plaisir de vivre. »

Dans son émouvant livre de mémoire «De l'holocauste à Papa Schultz» Clary écrit :
«Après, que j'ai découvert que personne de ma famille déportée n’est revenue, mes prières se sont tues à jamais, ainsi ma croyance en Dieu», "Qu'est-ce que mes parents, qui étaient très religieux, mes sœurs et le reste de ma famille ont fait pour mériter une telle fin? Où est la justice? Ces gens doux qui ont essayé d’avoir une vie décente pour eux-mêmes et pour les autres… Pourquoi Dieu les a pris et nous a éloignés si cruellement? Pour donner une leçon? Hélas, aucune leçon n'a été tirée de leur mort, l'inhumanité de l'homme envers l'homme existe toujours».

Papa Schultz ou Stalag 13

 En 1965, Robert Clary obtint le rôle qui lui procura une célébrité internationale, celui du Caporal Louis Lebeau, un prisonnier français détenu pendant la Seconde Guerre mondiale, dans la série télévisée Papa Schultz (Stalag 13). 
Papa Schultz ou Stalag 13 (Hogan's Heroes) est une série télévisée américaine en 168 épisodes de 25 minutes, créée par Bernard Fein et Albert S. Ruddy et diffusée entre le 17 septembre 1965 et le 4 avril 1971 sur le réseau CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du 29 juin 1987 sur Canal+ sous le titre Stalag 13, ainsi que sur RTL Télévision. Rediffusion sous le titre Papa Schultz, à partir du 3 janvier 1991 sur M6, puis sur la chaîne Virgin 17 du 4 janvier au 28 août 2010 et sur Direct 8 du 1er septembre 2010 au 1er janvier 2012 et de nouveau depuis le 20 mars 2012 jusqu'à la fin juin 2012.
Cette série raconte les aventures loufoques de prisonniers alliés détenus au Stalag 13 pendant la Seconde Guerre mondiale.
Cette série est une parodie voulue par plusieurs acteurs jouant dans la série. Plusieurs d'entre eux ont en effet connu l'enfer des camps de concentration (John Banner, Robert Clary) ou ont fui l'Allemagne nazie avant qu'il ne soit trop tard (Werner Klemperer, fils du chef d'orchestre Otto Klemperer qui a fui les persécutions nazies).
La série a été tournée dans les studios Forty Acres de Culver City, en Californie.






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est intéressant de noter que deux autres acteurs de la série Papa Schultz ont été victimes des lois antijuives du régime nazi.


 

Le Sergent Schultz

John Banner né Johann Banner (28 janvier 1910 - 28 janvier 1973) est un acteur autrichien. Né à Vienne dans une famille d'origine juive, John Banner, est en tournée en Suisse avec une troupe de théâtre, lorsqu’Hitler annexe l’Autriche en 1938. Il émigre alors aux Etats-Unis. Tous les membres de sa famille restés à Vienne disparaîtront dans les camps d’extermination.
Dans la série télévisée Papa Schultz, John Banner joue le rôle du sergent Schultz, sergent de la Luftwaffe, détaché à la garde de prisonniers de guerre alliés. Il avait acheté un vignoble en Dordogne pour sa retraite.
John Banner se trouvait à Vienne pour enregistrer un disque pour les enfants lorsqu'il mourut le jour de son 63e anniversaire, en 1973.
Il est enterré au cimetière Mauer de Liesing, à Vienne.

 

Le Colonel Klink

 Werner Klemperer est un acteur américain d’origine allemande, né le 22 mars 1920 à Cologne (Allemagne), mort à New York (Etats-Unis) le 6 décembre 2000.
Il est principalement connu pour son rôle du Colonel Klink dans la série télévisée Papa Schultz.
Né dans une famille de musiciens, sa mère Johanna Geisler est soprano, son père est le célèbre chef d’orchestre Otto Klemperer. D’origine juive, il quitte l’Allemagne en 1935, pour s’installer à Los Angeles aux Etats-Unis.
Durant la Seconde Guerre Mondiale, il s’engage dans l’armée américaine le 3 octobre 1942 et sert dans le Pacifique jusqu’en 1945.

Le Général Albert Burkhalter

Leon Askin, de son vrai nom Leo Aschkenasy, est un acteur autrichien, né le 18 septembre 1907 à Vienne où il est mort le 3 juin 2005.
Enfant, Leon Askin désire déjà être acteur. Son rêve devient réalité en 1930.
De confession juive et persécuté par les Nazis, Léon émigre aux États-Unis, via la France, arrivant à New York en 1940, sans argent et maîtrisant peu la langue. Quand les États-Unis entrent en guerre, il rejoint l'U.S. Army le 23 octobre 1942 en Virginie (États-Unis). Il y apprend que ses parents ont été tués au camp d'extermination de Treblinka.
Après la guerre, Léon Askin part à Hollywood, interprétant toujours des personnages étrangers au fort accent. Il gagne la célébrité avec le rôle du Général Albert Burkhalter dans la série télévisée Papa Schultz sur le tard dans les années 1960.
Contrairement à de nombreux exilés autrichiens, Léon Askin ne refuse jamais de retourner dans son pays d'origine. En fait, il garde un pied à terre permanent à Vienne, où il reste actif jusqu'à sa mort à l'âge de 97 ans.

 

Le Major Hochstetter

Howard Caine, de son vrai nom Howard Cohen, est né le 2 Janvier 1926 à Nashville , Tennessee dans une famille juive. À l'âge de 13 ans, il déménage avec sa famille de sa ville natale vers New York, où il commence à étudier l’art dramatique. Il apprend à effacer son accent du Sud, et devient un maître de 32 dialectes étrangers et américains. Après avoir servi dans la marine des Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à la lutte contre les Japonais dans le Pacifique. Caine étudie ensuite l'art dramatique à l'Université de Columbia , où il a obtenu le «summa cum laude» (la plus haute distinction).
Caine avait toujours été fasciné par les Appalaches et le banjo à cinq cordes, qu’il commence à maîtriser dans le milieu des années 60. De l'été 1970 jusqu'à sa mort en 1993, il gagne 29 trophées lors de concours dans le Southland. Il était aussi un chanteur de folk populaire et est apparu dans bon nombre de clubs folk de premier plan et de festivals folkloriques.